Les articles du Social Media Club

10
Juin

#CercleDircom – La marque doit-elle devenir un média ?

Ce que l’on retient des échanges: 

  • Construire une marque média demande du temps, une grande cohérence dans les contenus créés, fondée sur les valeurs de la marque qui doivent agir comme un fil rouge éditorial. 
  • Être une marque média permet de maîtriser davantage sa communication, d’enrichir sa relation avec ses clients et de capter l’attention de l’audience à l’heure où la publicité traditionnelle ne la retient plus. 
  • La création de contenu d’une marque média peut être interne comme le fruit d’une collaboration avec d’autres médias ou influenceurs, c’est un modèle plus agile que la création publicitaire classique, avec des guidelines solides mais laissant plus de place à la créativité. 

  Lire la suite

4
Juin

SMC Focus – Un podcast et après? Quelle stratégie de communication et d’engagement?

Ce que l’on retient des échanges : 

  • Une communauté se forme principalement autour de la marque et non pas du format. Le contenu doit donc  être vecteur de l’identité et des valeurs de la marque.
  • Publier sur Youtube son podcast converti en vidéo est un excellent levier de découvrabilité
  • Définir un “parcours auditeur” précis à travers l’identification, la promotion, l’activation et la rétention autour du podcast est une méthodologie d’engagement très efficace.

 

Le confinement a été un accélérateur dans la consommation du podcast, qui connaît depuis quelques années une montée en popularité : en février 2021, 93,6 millions de podcasts ont été écoutés en streaming ou téléchargés par les Français (Médiamétrie). 82 % des auditeurs de podcasts natifs estiment que les entreprises devraient les utiliser pour communiquer différemment, sachant que 14 % des Français écoutent des podcasts natifs de manière hebdomadaire (CSA-Havas). Mais quelle stratégie de communication adopter une fois que le podcast est lancé? Comment faire connaître son podcast de marque et le faire vivre sur le long terme?  Lire la suite

1
Juin

SMC Lyon – Générations X, Y, Z, babyboomers et xenials … quels rapports aux réseaux sociaux?

Ce que l’on retient des échanges : 

  • L’usage des réseaux sociaux est aujourd’hui transgénérationnel. Les seniors plébiscitent Facebook, les jeunes, Instagram. 
  • Youtube est la plateforme la plus universelle, séduisant toutes les catégories d’âge même si elles n’y consomment pas les mêmes contenus. 
  • L’authenticité des messages, l’émotion ou l’association d’une marque à des événements universels tels que le football font partie des leviers permettant aux entreprises de s’adresser à toutes les générations.

Lire la suite

3
Mai

Commission Social Data – Social Ads : quelles sont les données disponibles et comment les exploiter ?

Ce que l’on retient des échanges: 

  • Les objectifs d’audience, de trafic et d’acquisition ainsi que le parcours sont à définir, en fonction des données disponibles, pour chaque persona et chaque service.
  • S’appuyer sur les données caractéristiques des algorithmes pour optimiser son contenu permet d’obtenir de bonnes performances.
  • Les “data marketing platforms » (DMP) vont permettre de cumuler les API sur un même outil pour mieux mesurer et comparer l’efficacité des campagnes.

Lire la suite

27
Avr

SMC Cycle “Engager ses collaborateurs” Liberté d’expression et e-réputation: un point juridique

 

Ce que l’on retient des échanges: 

  • Les chartes et clauses concernant la prise de parole des collaborateurs doivent être un outil incitatif et psychologique plus que contraignant et fondé juridiquement.
  • Identifier, former et accompagner les salariés qui s’expriment en leur nom ou au nom de l’entreprise sur les réseaux sociaux permet d’éviter les bad buzz et les mauvaises pratiques.
  • La prise de parole du collaborateur peut être juridiquement sanctionnée si elle est abusive. Chaque situation est jugée aujourd’hui au cas par cas, car le droit reste très flou sur cette problématique.

 

Dans un contexte où les entreprises commencent à encourager leurs collaborateurs à la prise de parole sur les réseaux sociaux, que ce soit dans un objectif de visibilité de la marque, de branding ou d’employee advocacy, un cadre juridique existe-t-il afin de réglementer ces prises de parole? Quel est l’équilibre juridique entre liberté d’expression et préservation des intérêts de l’entreprise en termes d’e-réputation? Quelle responsabilité peut être engagée? Lire la suite

12
Avr

SMC LYON FOCUS – INFLUENCE ET E-RÉPUTATION: QUI SONT LES ACTEURS?

Ce que l’on retient des échanges: 

  • Toutes les parties prenantes de l’entreprise en interne comme en externe, amateurs comme experts peuvent participer à construire son e-réputation, des influenceurs aux internautes : le tout est d’adopter une influence affinitaire de confiance en adéquation avec son projet
  • L’e-réputation se forge positivement grâce à une influence authentique, experte et qui fait autorité
  • Faire une veille en ligne, y compris des signaux faibles, et effectuer une analyse des datas produites des interactions constituent un levier solide pour maîtriser sa e-réputation

Lire la suite

8
Avr

CYCLE «ENGAGER SES COLLABORATEURS» – QUAND LA COMM’ INTERNE DEVIENT UN LEVIER STRATÉGIQUE

Ce que l’on retient des échanges :

  • Notoriété, recrutement, gestion de l’e réputation… L’engagement des collaborateurs replace la comm’ interne  au cœur des discussions stratégiques de l’entreprise.
  • La gamification est un levier efficace pour renforcer l’investissement des employés.
  • L’accompagnement individuel du collaborateur est plébiscité face aux formations collectives.

Lire la suite

2
Avr

SMC FOCUS: UNE CONTENT FACTORY: À QUOI ÇA SERT? – ÉTUDE DE CAS AVEC ORANGE FRANCE ET YOULOVEWORDS

Ce que l’on retient des échanges:

  • Opter pour un marketing conversationnel, interactif et de proximité par un contenu organique performant.
  • Travailler sur sa notoriété et sur l’engagement de la communauté à travers la stratégie du pitch, play et plunge.
  • S’entourer d’équipes expertes, créatives et à l’écoute des tendances et des codes de chaque plateforme.

Lire la suite

17
Mar

Cycle «plateformes sociales : évolutions et usages» – Les transformations de LinkedIn et l’uniformisation des plateformes

Ce que l’on retient des échanges :

  • Pour satisfaire l’algorithme et optimiser sa visibilité, il est nécessaire de varier les contenus, les médias et de limiter les liens externes.
  • Les entreprises performent davantage lorsqu’elles privilégient le partage de contenus authentiques et émouvants à des messages commerciaux, souvent trop récurrents.
  • Dans un contexte où la vie des entreprises est traversée par les questions sociétales, les débats émergent également sur LinkedIn.

 

Acteur incontournable du B2B et du recrutement, LinkedIn va désormais bien au-delà de sa vocation première de plateforme de CV en ligne. Son algorithme pousse des contenus de plus en plus personnels. Quelles particularités conserve-t-elle face à l’uniformisation des plateformes? Comment change-t-elle la donne en matière de personal branding? Quelles seront ses évolutions futures?

Lire la suite

4
Mar

Commission social data : du contenu et du marketing pour les humains ou pour les algorithmes ?

 

Ce que l’on retient des échanges:

  • Les contenus poussés doivent être en accord avec l’identité de marque mais aussi les usages et les codes de chaque plateforme
  • Pour garantir leur efficacité, le message et le contenu doivent pousser l’algorithme à les distribuer vers la “bonne” cible.
  • Les KPI – watchtime, attribution, engagement…- doivent être adaptés en fonction du support et de l’objectif.

 

A la base des moteurs de recommandations, du filtrage d’information et de l’optimisation des campagnes, les algorithmes sont aujourd’hui au cœur des stratégies marketing digitales des entreprises. Doit-on configurer sa communication en répondant à ces algorithmes et leurs évolutions, ou à sa communauté cible? Comment fonctionnent-ils? Peut-on parler de dualité entre humain et algorithme?

Lire la suite