Les articles du Social Media Club

12
Avr

SMC LYON FOCUS – INFLUENCE ET E-RÉPUTATION: QUI SONT LES ACTEURS?

Ce que l’on retient des échanges: 

  • Toutes les parties prenantes de l’entreprise en interne comme en externe, amateurs comme experts peuvent participer à construire son e-réputation, des influenceurs aux internautes : le tout est d’adopter une influence affinitaire de confiance en adéquation avec son projet
  • L’e-réputation se forge positivement grâce à une influence authentique, experte et qui fait autorité
  • Faire une veille en ligne, y compris des signaux faibles, et effectuer une analyse des datas produites des interactions constituent un levier solide pour maîtriser sa e-réputation

Lire la suite

8
Avr

CYCLE «ENGAGER SES COLLABORATEURS» – QUAND LA COMM’ INTERNE DEVIENT UN LEVIER STRATÉGIQUE

Ce que l’on retient des échanges :

  • Notoriété, recrutement, gestion de l’e réputation… L’engagement des collaborateurs replace la comm’ interne  au cœur des discussions stratégiques de l’entreprise.
  • La gamification est un levier efficace pour renforcer l’investissement des employés.
  • L’accompagnement individuel du collaborateur est plébiscité face aux formations collectives.

Lire la suite

2
Avr

SMC FOCUS: UNE CONTENT FACTORY: À QUOI ÇA SERT? – ÉTUDE DE CAS AVEC ORANGE FRANCE ET YOULOVEWORDS

Ce que l’on retient des échanges:

  • Opter pour un marketing conversationnel, interactif et de proximité par un contenu organique performant.
  • Travailler sur sa notoriété et sur l’engagement de la communauté à travers la stratégie du pitch, play et plunge.
  • S’entourer d’équipes expertes, créatives et à l’écoute des tendances et des codes de chaque plateforme.

Lire la suite

17
Mar

Cycle «plateformes sociales : évolutions et usages» – Les transformations de LinkedIn et l’uniformisation des plateformes

Ce que l’on retient des échanges :

  • Pour satisfaire l’algorithme et optimiser sa visibilité, il est nécessaire de varier les contenus, les médias et de limiter les liens externes.
  • Les entreprises performent davantage lorsqu’elles privilégient le partage de contenus authentiques et émouvants à des messages commerciaux, souvent trop récurrents.
  • Dans un contexte où la vie des entreprises est traversée par les questions sociétales, les débats émergent également sur LinkedIn.

 

Acteur incontournable du B2B et du recrutement, LinkedIn va désormais bien au-delà de sa vocation première de plateforme de CV en ligne. Son algorithme pousse des contenus de plus en plus personnels. Quelles particularités conserve-t-elle face à l’uniformisation des plateformes? Comment change-t-elle la donne en matière de personal branding? Quelles seront ses évolutions futures?

Lire la suite

4
Mar

Commission social data : du contenu et du marketing pour les humains ou pour les algorithmes ?

 

Ce que l’on retient des échanges:

  • Les contenus poussés doivent être en accord avec l’identité de marque mais aussi les usages et les codes de chaque plateforme
  • Pour garantir leur efficacité, le message et le contenu doivent pousser l’algorithme à les distribuer vers la “bonne” cible.
  • Les KPI – watchtime, attribution, engagement…- doivent être adaptés en fonction du support et de l’objectif.

 

A la base des moteurs de recommandations, du filtrage d’information et de l’optimisation des campagnes, les algorithmes sont aujourd’hui au cœur des stratégies marketing digitales des entreprises. Doit-on configurer sa communication en répondant à ces algorithmes et leurs évolutions, ou à sa communauté cible? Comment fonctionnent-ils? Peut-on parler de dualité entre humain et algorithme?

Lire la suite

23
Fév

#CercleDircom – Comment se faire aimer quand on n’est pas une Love Brand?

Ce que l’on retient des échanges :

  • L’interactivité avec les consommateurs, la cohérence du message et la transparence sont à travailler en synergie pour associer la marque à un univers positif et de proximité.
  • Des contenus créatifs, pédagogiques et engageants suscitent l’émotion et contribuent à nouer une relation forte avec son audience.
  • L’écoute active couplée à la solidarité vis-à-vis de la communauté permet de (re)créer un lien d’attachement et de confiance.

 

La love brand est cette marque qui a réussi à développer une relation profondément affective avec ses consommateurs. Le concept, initialement développé par Kevin Roberts (ancien PDG de l’agence de publicité Saatchi & Saatchi) date de 2004: «Pour survivre, les grandes marques doivent susciter une fidélité allant au-delà de la raison. C’est pour elles le seul moyen de ne pas se fondre dans la masse informe des millions de marques sans avenir. Le secret pour y arriver? S’entourer de mystère, de sensualité et d’intimité.» Mais à l’ère des réseaux sociaux et de la transparence, quels sont les leviers pour susciter un tel attachement?  Lire la suite

3
Fév

Cycle « Plateformes sociales: évolutions et usages » – TikTok: un levier pour le BtoC, un challenge pour le BtoB

Ce que l’on retient des échanges:

  • La créativité et la diversification des actions sont des leviers essentiels pour le BtoC sur Tiktok
  • Bien communiquer sur Tiktok passe par une veille constante sur les tendances, le respect du ton employé et des codes associés
  • L’UGC permet de mesurer l’efficacité d’une campagne sur Tiktok, car il traduit la capacité de la marque à engager les utilisateurs

 

Avec plus de 800 millions d’utilisateurs à travers le monde, TikTok est d’ores et déjà un terrain de jeu stratégique pour les communicants et marketeurs en BtoC. Mais peut-elle être également un levier pour les acteurs du B2B? Comment expliquer une telle démocratisation de la plateforme? Lire la suite

1
Fév

Téléchargez votre bulletin d’adhésion

Le Social Media Club France, c’est vous: adhérez!

Devenez membre du Social Media Club France, le cercle d’échange des pros du social media et de la communication digitale. 

  • L’adhésion au SMC ouvre les sessions à l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise adhérente dans la limite de 2 inscrits par session (à l’exception des #CercleDircom, réservés aux fonctions dircom)
  • L’adhésion offre à vos équipes la possibilité de recevoir chaque semaine une newsletter de veille stratégique sur l’actualité des réseaux sociaux.
  • L’adhésion permet de participer à l’élaboration du programme des rencontres, en fonction de vos besoins.

  • L’adhésion donne accès aux comptes-rendus opérationnels de l’ensemble des sessions ainsi qu’au replay de nos débats en ligne (à l’exception des #CercleDircom, et commission annonceurs).

  • L’adhésion permet de diffuser vos offres d’emploi dans la newsletter hebdomadaire du SMC (6 000 abonnés)

  • L’adhésion permet le partage de vos prises de parole et événements sur nos réseaux sociaux.

  • L’adhésion vous permet d’être mis en relation directe avec les différents membres du SMC France.

28
Jan

CYCLE SMC LYON «LES RÉSEAUX SOCIAUX AU SERVICE DU BUSINESS » # 3 – RELATION CLIENTS ET RÉSEAUX SOCIAUX: COMMENT INTERAGIR EFFICACEMENT?

Ce que l’on retient des échanges :

  • L’accompagnement et la formation des collaborateurs est la clé d’une gestion de la relation clients pertinente et efficace sur les réseaux sociaux.
  • Pour conserver une prise de parole homogène et conforme à l’identité numérique de l’entreprise, communication, marketing et relation clients doivent créer des synergies. 
  • Pour parvenir à une rapidité de traitement de la demande clients et permettre aux entreprises d’être joignables 24H/24, le bot est une solution de satisfaction clients, simple d’utilisation et rentable.

 

Source de feedback et support de SAV, quelle place ont les réseaux sociaux dans la relation clients? La relation clients est-elle une simple évolution du community management et cette compétence doit-elle être internalisée ou sous-traitée? Quels outils adopter pour favoriser les échanges? Cette dernière session de notre cycle “business et réseaux sociaux” s’est penchée sur cette problématique clé pour les marques.  Lire la suite

4
Jan

Cycle “La comm’ responsable” #3 – Les réseaux sociaux, moteurs d’activisme toujours renouvelés

Ce que l’on retient des échanges :

  • Activisme de terrain et cyberactivisme ne sont pas exclusifs. Ils peuvent se nourrir mutuellement.
  • Le cyberactivisme implique l’identité virtuelle de l’individu. Pour éviter la dissonance cognitive, il peut ressentir le besoin d’agir concrètement et physiquement.
  • Adapter sa communication aux nouvelles plateformes permet de fédérer davantage, d’optimiser la portée de son message en faisant naître de nouvelles formes d’actions.

 

Autrefois exclusivement physique, l’action militante déferle désormais sur les plateformes numériques.  Mais peut-on aller jusqu’à parler d’activisme digital, ce militantisme pratiqué sur Internet? Et si oui, le cyberactivisme peut-il se suffire à lui-même?

Lire la suite