Les articles du Social Media Club

24
Avr

Tous plateformisés #4 : Quel avenir pour la social data ?

Ce que l’on retient des échanges :

Évolution de la nature de la donnée collectée : un travail d’accompagnement auprès des annonceurs est nécessaire pour accompagner le RGPD
La responsabilité juridique : il est parfois difficile de situer la chaîne de responsabilité entre donneurs d’ordre et sous-traitants
La volatilité de la data : les différentes réglementations juridiques dessinent un Internet re-nationalisé

L’heure est à la restriction en termes d’accès à la social data. Alors que l’opinion publique est de plus en plus sensibilisée aux enjeux de privacy sur les réseaux sociaux, la mise en oeuvre du RGPD d’une part et le durcissement des conditions d’accès aux API des plateformes d’autre part ont profondément impacté les métiers de la social data.

Lire la suite

23
Avr

SMC Focus – Qu’a-t-on à apprendre des réseaux sociaux chinois ?

Ce que l’on retient des échanges :

Super App : WeChat permet de suivre des fils d’actualité, de partager du contenu, d’acheter des produits, de payer ses factures, de jouer, et même de divorcer … sans jamais en sortir.

Pénétration étrangère : Le protectionnisme de l’État Chinois en fait un acteur central par qui tout doit transiter et avec lequel une marque étrangère doit inévitablement composer.

Publicité : Ce n’est pas l’annonceur qui investit le plus sur WeChat qui sera la plus avantagé, mais celui qui propose la meilleure expérience au meilleur endroit et au meilleur moment.

En Chine, les réseaux sociaux se sont développés avec des mécanismes parfois radicalement différents de l’occident. Les spécialistes surveillent aujourd’hui ces évolutions de très près, autant pour essayer de pénétrer le marché chinois que pour essayer d’en tirer certaines leçons. Car au-delà des opportunités commerciales que représentent les 1,3 milliards de consommateurs chinois, certaines de leurs fonctionnalités et usages digitaux n’ont encore aucun équivalent en occident.

Lire la suite

17
Avr

Session #2 « Tous influenceurs » : Employee advocacy

Ce que l’on en retient :

Ambassadeurs : Les employés sont les mieux placés pour défendre leur marque et accentuer sa visibilité sur les réseaux sociaux

Limites : Les premiers freins restent les croyances limitantes, l’auto-censure et la peur de l’homme sandwich

Mise en place : Une réelle stratégie d’entreprise est nécessaire pour défendre l’employee advocacy

Qui de mieux placé pour parler d’une marque ou d’une entreprise que ses propres employés ? De plus en plus promue par les acteurs du monde du Social Media, l’employee advocacy veut faire des collaborateurs d’une société ses premiers ambassadeurs. Apprendre à communiquer sur les réseaux sociaux, se former aux contenus et aux réglementations, faire sauter le verrou de l’auto-censure, les objectifs sont multiples pour transformer chaque salarié en influenceur potentiel.

Lire la suite

5
Avr

Tous plateformisés #3 : Comment les médias appréhendent-ils leur futur sur les plateformes sociales ?

Ce que l’on retient des échanges :

  • Dépendance aux plateformes : investir sur plusieurs plateformes afin de rééquilibrer le rapport de force, d’être plus agile et indépendant.
  • Investissement média : 2018 a fait d’Instagram le réseau de toutes les attentions et de toutes les innovations.
  • Contenu et format : Avant de penser à la vidéo, il faut réfléchir à ce que l’on veut dire, la photo et le texte sont parfois plus pertinent.

Sur les réseaux sociaux, 2018 a été une année charnière pour les médias. Avec des changements majeurs et soudains de l’algorithme de Facebook et des API d’Instagram, les médias ont dû rapidement adapter leurs stratégies. Mais quelques mois après l’agitation suscitée par ces annonces, il semble que les bouleversements n’aient pas été aussi profonds qu’annoncés. « Sur nos médias traditionnels, on a constaté une baisse de reach au bout de quelques mois, mais au fur et à mesure cette baisse s’est aplanie, puis à l’été 2018, nous étions revenus à des niveaux équivalents, voire supérieurs », relativise Alix de Goldschmidt, chargée des relations avec les Gafa à la direction de l’innovation du Groupe M6.

Lire la suite

21
Mar

Dircoms et (nouveaux médias), les règles du jeu ont-elles changé ?

Par Aurore Gayte / Crédit photos : Sébastien Faye

Ce qu’il faut retenir de ces échanges :

  • Les réseaux sociaux ont changé le rythme de vie des rédactions, il faut en tenir compte.
  • Les méthodes “traditionnelles” de communication entre journalistes et entreprises doivent évoluer.
  • Parmi ces évolutions, le brand content et la co-création sont les plus utilisés par les nouveaux médias.

L’arrivée des « nouveaux médias » et l’évolution des médias traditionnels a entraîné de nouveaux modes de fonctionnement : impératifs d’immédiateté, de transparence, de réactivité, besoin permanent d’images… Les communicants ont-ils bien pris la mesure des profonds changements qui ont affecté les médias, des nouvelles formes de diffusion de l’information (du 100% vidéo ou de nouvelles plateformes tel que Snapchat) ? Doivent-ils réinventer leurs stratégies de relation presse ? Et de leur côté, qu’attendent les journalistes des communicants ?

Lire la suite

18
Mar

Session #1 : Tous Influenceurs, quelles relations avec les marques ?

Ce qu’on retient des échanges :

  • Les influenceurs sont au cœur des nouvelles stratégies de marketing
  • Encore faut-il savoir gérer cette nouvelle façon de faire du marketing, à cheval entre blogueurs amateurs et professionnels du web
  • Tout le monde n’a pas besoin de recourir à des outils d’analyse coûteux et performants pour transformer la donnée en information, notamment dans les collectivités ou services publics

Sur YouTube, Facebook, Twitter, Instagram, ils placent des noms de marque, font la promotion d’un salon ou d’un lieu, encouragent la participation à un événement. Mais les “influenceurs” sont-ils des professionnels comme les autres ? Quand les annonceurs et les commerçants y ont-ils recours ? Comment évaluer leur performance et leur impact ? Ce sont les questions qui ont été discutées lors de la première session du Cycle “tous influenceurs” du Social Media Club Lyon. Lire la suite

5
Mar

Les Nouveaux Dircoms #4 : Employee advocacy

Ce qu’on retient des échanges :

  • Horizontalité vs verticalité : encourager l’employee advocacy par les collaborateurs ou maîtriser la prise de parole par des décisions venant d’en haut.
  • Pédagogie : rassurer sur le droit de communiquer sur les réseaux sociaux, en organisant des ateliers de formation et de sensibilisation.
  • Implication : faire entrer le collaborateur dans un cercle privilégié en l’individualisant, permet de valoriser et servir de modèle auprès des autres salariés.

À l’heure où de plus en plus d’employés s’expriment sur les réseaux sociaux, dans un contexte de frontières floues entre les vies personnelles et professionnelles, l’Employee Advocacy devient un levier de plus en plus important pour les directeurs de la communication. Concept directement importé des Etats-Unis, l’Employee Advocacy est la promotion d’une entreprise, d’une marque ou d’une organisation par ses propres employés. Lorsque des collaborateurs vantent l’image de leur entreprise, celle-ci se trouve renforcée et crédibilisée en ligne, par la force démultiplicatrice des réseaux. Surveillé de près par les dircoms, voulant à la fois l’encourager tout en la maîtrisant, l’Employee Advocacy met ces derniers en position de chef d’orchestre de la prise de parole de l’entreprise.

Lire la suite

28
Fév

Cycle « Tous plateformisés » évolutions des stratégies de marque sur les réseaux sociaux

Ce qu’on retient des échanges :

  • Test & Learn : Face aux changements d’algorithme des plateformes, les marques s’adaptent, testent et apprennent.
  • Cohérence : Créer et fédérer une communauté en proposant du contenu affinitaire devient une priorité.
  • Influence marketing : L’employee advocacy devient le principal levier organique des marques pour générer de l’influence et de l’engagement en ligne.

Dans un environnement digital toujours plus évolutif, les marques doivent en permanence faire preuve d’agilité sur les réseaux sociaux. L’année 2018 l’a une nouvelle fois rappelé, avec les changements d’algorithmes et des API des plateformes comme Facebook et Instagram, qui ont pu bouleverser certaines stratégies mises en place depuis des années. Du jour au lendemain, les contenus ne sont plus mis en valeur de la même façon, leur viralité et le taux d’engagement qu’ils suscitent devient plus difficile à mesurer.

Lire la suite

21
Fév

L’exigence éthique face aux agressions et harcèlements en tout genre

Appel à participation,

Face aux pratiques intolérables de « la ligue du LOL », comment les professionnels de la communication et des médias peuvent-ils agir concrètement et durablement ?

Depuis 12 ans, le Social Media Club est un lieu d’échange entre professionnels de la communication et des médias, respectueux de toutes et tous. Il est devenu un carrefour entre le monde des médias, de la communication et de la recherche. Le SMC France est profondément choqué par les révélations autour de « la ligue du LOL ». Ces actes remettent en question l’intégrité et l’éthique de tous les professionnels qui travaillent sur les réseaux sociaux. Le Social Media Club condamne les actions des personnes incriminées et soutient les démarches en cours ou à venir des victimes.

Lire la suite

11
Fév

Cycle « Tous plateformisés » Citoyenneté et réseaux sociaux

Ce qu’on retient des échanges :

  • Plateformes numériques : les réseaux sociaux nourrissent la promesse d’une démocratie directe et participative.
  • Expression citoyenne : la question de l’identité de la plateforme n’est plus uniquement technique ou commerciale, mais devient hautement politique.
  • Multiplicité d’opinions : un débat démocratique constructif et structuré semble se heurter à la difficulté technique de confronter une multiplicité d’opinions et d’en faire une synthèse claire.

De la naissance du parti Podemos en Espagne, en passant par la victoire de Donald Trump aux Etats-Unis, jusqu’au mouvement des gilets jaunes en France, la question du rôle des plateformes numériques et réseaux sociaux dans la vie citoyenne et politique se pose dans de nouveaux termes aujourd’hui. Alors que les civic tech, les technologies numériques supposées améliorer la prise de décisions politiques directement par les citoyens, promettaient il y a seulement quelques années un renouveau de la vie démocratique, les réseaux sociaux sont-ils aujourd’hui devenus des générateurs de fake news, de radicalité et de division ? Avec l’évolution des plateformes et des algorithmes, quels impacts précis ont-ils aujourd’hui sur les mobilisations citoyennes ? Favorisent-ils l’émergence et la structuration de nouveaux mouvements ou empêchent-ils au contraire des actions claires et efficaces ?

Lire la suite